En poursuivant votre navigation sur https://projetssolidaires.solidarite-laique.org, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de navigation et vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Fermer

Pour l'élaboration de manuels scolaires pour les sourds à Koudougou - Burkina Faso

par Sixtine Pilliere

 

Le contexte


Le Burkina Faso est un pays d'Afrique de l'Ouest qui fait partie des dix pays les moins développés du monde: le taux d'analphabétisme y est fortement élevé, particulièrement chez les femmes. Bien que l'éducation soit obligatoire de 6 à 13 ans, les centres de formation aux études supérieures restent encore peu nombreux ou peu accessibles. 

L'éducation pour les jeunes sourds est d'autant plus limitée: il a été constaté un manque criant d'outils pédagogiques pour les sourds, ce qui n'optimise pas leur éducation, d'autant plus que les quelque écoles de sourds présentes au Burkina Faso n'enseignent pas toute la même langue des signes. A Koudougou, Ouagadougou, Dédougou et Bobo-Dioulasso, on veut changer le quotidien de ces jeunes sourds. 

 

Les objectifs du projet


Ce projet a pour but de rendre la langue des signes burkinabè et son apprentissage plus accessible dans les écoles de sourds: en élaborant le contenu des manuels, en les imprimant et en permettant leur distribution dans les écoles de Koudougou, Ouagadougou, Dédougou et Bobo-Dioulasso, les jeunes sourds bénéficeront d'outils pédagogiques adaptés, ce qui facilitera leur apprentissage.
Par ailleurs, l'élaboration de ces manuels scolaire en langue signée burkinabè s'adresse en premier lieu à des classes de CE2, CM1, et CM2, les manuels pour les classes de CP1, CP2, et CE1 ayant déjà été réalisés pour commencer l'accès à l'apprentissage et à un enseignement adapté dès l'école primaire. Enfin, ce projet a également pour but de rapprocher les échanges entre des jeunes sourds français et burkinabè, et ainsi sensibiliser aux problématiques dans ces deux pays autour de l'éducation et la surdité. 

 

 

En quoi ce projet contribue-t-il à l’éducation pour tous ?


Ce projet se veut être pérenne : en outre, s'il s'adresse en premier lieu à des écoles de sourds dans trois villls du Burkina Faso, le projet a pour vocation de s'étendre à davantage d'écoles de sourds dans tout le pays, pour faciliter l'accès à ces manuels et à une éducation pour les sourds. Par ailleurs, ce projet vise en premier lieu l'école primaire, mais souhaite évoluer vers l'élaboration de manuels scolaire destinés aux élèves du collège et du lycée. Il s'agit donc d'un projet novateur et évolutif. 

En effet, en offrant la possibilité d'apprendre à partir d'outils pédagogiques adaptés, il y a fort à penser que cela permettra à davantage de sourds d'aller à l'école, et donc de lutter contre la déscolarisation

 

 

A propos du porteur de projet: l'association ABCD


L'association ABCD (Auvergne Burkina Coordination et Développement), fondée en 2012, favorise les échanges de compétences dans le domaine de l'enseignement entre la France et le Burkina Faso. En partenariat avec plusieurs lycées d'Auvergne, l'association organise chaque année des journées d'éducation au développement et à la solidarité internationale.
De plus, l'association a également créé au Burkina Faso une médiathèque technique et scolaire et diverses sections de formations professionnelles, pour soutenir l'éducation dans ce pays. Enfin, l'asociation est active dans le domaine de l'eau et de l'assainissement, notamment via des forages, et dans le domaine du développement agricole

 

> Découvrir le site de l'association ABCD

04/04/2017

Myriam Klikel

15 €

29/03/2017

Dominique Kurtz

50 €

20/03/2017

Gabriela POUYE

30 €

19/03/2017

Laurent Marché

10 €

08/03/2017

Andre Chabrot

30 €

05/03/2017

Elliot Schiano

30 €

03/03/2017

Sixtine Pillière

10 €